Nate Parker (Lincoln Jefferson) et son fils dans "AMERICAN SKIN"

"AMERICAN SKIN" de Nate PARKER

Nate Parker , les comédiens et la comédienne d"'AMERICAN SKIN"

«  AMERICAN SKIN »de Nate PARKER

 

Nate Parker a pratiqué la lutte dans son lycée,côté sportif qui transparaît dans sa manière de réaliser des films.

Cet ancien programmeur devenu acteur des films de Denzel Washington et Spike Lee a réalisé un premier long-métrage : «  La naissance d’une nation » en opposition totale avec le film raciste de Griffith (« The Birth of a nation »).Valeurs inversées où Parker relate l’histoire d’un esclave noir cultivé, prédicateur qui va tenter de mener son peuple à la liberté.

  « American Skin » a été diversement apprécié ; ovationné par le public au Festival de Venise ; soutenu par une partie des critiques et honni par d’autres.

  « American Skin » est un film de lutteur, réalisé dans l’urgence ; à l’emporte pièce, suivant un scénario bien imaginé à partir du meurtre de son fils par un policier blanc,  lors d’un contrôle de routine.

 L’utilisation   comme ressort dramatique, d’une équipe de jeunes cinéastes qui viennent le filmer lui offre la possibilité d’établir un plan de révolte contre l’acquittement du policier meurtrier.

La prise d’otages des policiers et des personnes présentes au commissariat ( civils et prisonniers) lui permettent de créer  un tribunal populaire et de faire apparaître tous les vices du système répressif américain.

    Tout est filmé par les jeunes cinéastes qui pourront témoigner dans le monde des malversations de la justice et des forces de l’ordre.

     Film engagé ,fort dans son expressivité ,il conforte à nous donner une piètre idée de la justice américaine en particulier et de la justice en général.

     « American Skin » fera sans doute l’objet de discussions tant pour le fond que pour la forme.

    Ce cri de révolte nous atteint et nous touche profondément.

 

                                                                       Robert Lombaerts