" NOFINOFY" (Le Rêve) de Michaël ANDRIANALY -Réalisateur

"NOFINOFY" "Le Rêve"- Un documentaire MALGACHE

Salon de coiffure de Roméo

                              «  NOFINOFY « ( LE REVE )

              Michael Andrianaly- Madagascar-France 73’

 Le cinéma malgache reste confidentiel dans sa diffusion en dehors des films produits et diffusés par » Laterit productions » dans l’espace français.

Michael Andrianaly, né en 1978 n’envisageait pas de devenir cinéaste.

Après des études commerciales et en gestion d’entreprises ; suite à un atelier d’écriture de documentaires, organisé par l’Alliance Française, il découvre une passion pour le cinéma du réel.

 Il aborde le métier en pratiquant le montage, s’initie au cadre ,à la photo et devient un réalisateur dès 2012 avec » Todisoa et les pierres noires « puis « Njaka Kely » le portrait d’une femme qui gère une affaire de location de pousse pousse.

 Ces documentaires sont essentiellement diffusés sur le continent africain.

 Michael Andrianaly travaille depuis ses débuts avec une société de production française située en Bretagne (LES FILMS DE LA PLUIE) et bénéficie du soutien de l’organisation internationale de la francophonie et du CNC (Centre national de la cinématographie).

Ce réalisateur engagé  dénonce les maux qui rongent une société dirigée par des politiciens corrompus et des prédateurs de tous les continents et de tous les pays.

 Il  nous présente un film attachant « NOFINOFY »(Le Rêve) portrait de Roméo, un ami d’enfance  indépendant, handicapé, passionné par son métier, la coiffure,  qui se bat quotidiennement contres les obstacles qui se dressent devant lui.

 Si le film démarre d’une façon chaotique avec une caméra trop fébrile ; au fil du temps , le personnage s’impose et les cadres deviennent plus rigoureux et précis. Roméo est obligé de quitter son salon , baraquement de fortune .

Son rêve : posséder un local solide, capable de supporter les tempêtes et cyclones ; autre calamité de la grande île. Offrir des services de qualité dans un lieu approprié.

Le salon de coiffure,  lieu de rencontre, permet la confrontation des points de vue de tous les malgaches , des plus jeunes aux plus vieux.

Par le biais de conversations on découvre les difficultés de la population soumise à un Etat de non droit, à la corruption. Pas d’acquis sociaux mais la drogue ,l’alcoolisme et la prostitution touchent de nombreux malgaches qui sombrent dans l’extrême pauvreté.

Roméo s’affranchit de l’alcool et son rêve finit par se réaliser.

Alors , l’écran devient noir et le son nous apporte fusillades et sons de guerre.

Quel avenir pour Madagascar ? Quel avenir pour les malgaches ? Auront-ils le courage  de Roméo ?  La volonté de se battre pour améliorer leur vie et celle de leurs enfants ? 

 Pourront-ils se détacher de toutes leurs soumissions ?

Ce portrait s’inscrit dans un cinéma du réel, engagé ,sensible et humain ;ce qui  a valu à l’auteur d’être distingué   au Festival du réel par le prix  Joris Ivens et  Marceline Loridan.

                                                                           Robert Lombaerts

Un documentaire Iranien

 

« WOMEN WITH GUNPOWDER EARRINGS «  de Reza Farahmand-IRAN 77’ 2018

Le réalisateur Reza Farahmand est né à Khorasan en 1978 .

Diplômé comme ingénieur agricole, il  s’intéresse au cinéma  et réalise de nombreux documentaires consacrés à la complexité des rapports  sociaux et à de nombreux faits de société .

Depuis 1997 il représente son pays dans de nombreux festivals internationaux.

Le documentaire qu’il nous a été donné de voir,  suscite de l’intérêt, produit de l’émotion et nous interroge non seulement sur la barbarie de Daesch  , de  l’ Etat Islamique mais aussi sur nos propres responsabilités dans les conflits du moyen orient.

 Le film démarre en trombe véritable reportage qui suit au corps des personnages en mouvement constant, préoccupés d’éviter les tirs des snipers.

 Le personnage principal, une journaliste  s’impose tant aux militaires qu’aux réfugiés.

 Elle prend conscience du malheur des enfants, de la détresse de certaines femmes mais aussi de la manipulation d’esprits d’autres, marquées à vie par de fausses croyances.

Cette femme se dévoue pour apporter son empathie aux autres en devenant davantage une assistante sociale, sensible aux détresses humaines qu’une reporter de choc.

Le film hésite souvent entre le reportage et le documentaire et les meilleures séquences du film sont celles qui se déroulent dans une maison pillée où l’on reçoit le témoignage d’une femme Yézédie et d’un adolescent dont toute la famille a été décimée.

L’autre séquence remarquable nous montre des enfants qui utilisent un stéthoscope et éprouvent le bonheur d’écouter un cœur qui bat ; seule source d’espérance.

Un documentaire courageux qui relate une situation terrifiante avec des images fortes et nous pousse à la réflexion.

                                                                                       Robert Lombaerts

                                                                                     

 

  

 

PROJECTION A BOZAR

Too Beautiful-" Our Right to Fight" de Maceo FROST

MILLENIUM   FESTIVAL

Du 22 mars au 30 mars 2019

Cérémonie d'ouverture -Vendredi 22 mars - 19h30 BOZAR

"TOO BEAUTIFUL OUR RIGHT TO FIGHT "

Maceo Frost 75’ Pays-Bas,Cuba 2018

   Un documentaire sur le parcours d'une femme hors du commun en ouverture du Festival Millenium.

    Le festival Millenium ouvre sa 11e édition avec un événement plein de surprises, ponctué de musique avec la participation des artistes de la formation "Refugees for Refugees" - les Tibétains Dolma Renqingi & Kelsang Hula, le Pakistanais Asad Qizilbash, et le duo syrien Tamman Ramadan & Tarek Alsayed Yahya.

      Nous vous invitons à la projection du film poignant Too Beautiful - Our Right to Fight.

      Le réalisateur Maceo Frost, nous emmène dans les rues de Cuba à la rencontre de Namibia qui  débute la boxe pour échapper aux abus sexuels qu’elle subit et d’être capable de défendre son frère, mais se découvre très vite une passion et un talent exceptionnel pour ce sport.

      Son rêve est de devenir champione des jeux Olympique, mais à Cuba, les femmes ne sont pas autorisées à monter sur le ring. À 39 ans, à un an de la limite d'âge officielle, Namibia est plus déterminée que jamais et se bat pour sa dernière chance.

                                Communiqué Presse Festival Olivier BIRON

 

EDITORIAL 2019

 Le Festival Millenium met en avant des films dont les thèmes sont liés aux grands enjeux et objectifs du XXIe siècle, adoptés en l’an 2000 par les Nations Unies et qui reflètent les rêves et les ambitions de l’humanité pour un monde plus juste et équitable.

Le festival propose une sélection de documentaires réalisés par des cinéastes indépendants provenant du monde entier et a comme but de nourrir le regard et le débat critique.

Notre programme est ponctué par une exigence, revendiquée dès l’origine, quant à la qualité du regard porté sur la réalité, qualité sans laquelle celle-ci disparaît sous le stéréotype d’un faux réalisme.

Ainsi pour l’édition 2019, nous allons mettre en avant quelques thèmes majeurs du monde globalisé : la consommation sous toutes ses formes, les défis de l’environnement, les droits des femmes, mais aussi les côtés cachés des réseaux sociaux et de l’America (États-Unis) méconnue.

Dans ce monde du matériel, le festival est une fête spirituelle. Nous vous proposons des rencontres avec les réalisateurs et des spécialistes, des discussions, des moments festifs, de la musique et des verres d’amitié !

Nous vous invitons à partager ces moments avec nous et les nombreux artistes venus du monde entier pour présenter leurs films.

                 Lubomir Guéorgiev  Président du Festival Milleniu

                 Zlatina Rousseva      Directrice artistique  du Festival