NUESTRA MADRES de César DIAZ

NUESTRA  MADRES

César  DIAZ

Après une CAMERA D’OR en 2019 à Cannes, César DIAZ vient d’obtenir le RAMDAM du film belge le plus dérangeant.

  Le réalisateur  a poursuivi des études au Mexique et en Belgique. Ce belgo guatémaltèque a exercé la fonction de monteur et a réalisé plusieurs courts métrages documentaires.

« NUESTRA MADRES » premier long métrage révèle d’abord les qualités de scénariste acquises à l’atelier de scénario de la FEMIS.

Dans ce premier film il puise les éléments de son histoire dans le massacre d’opposants au régime ; particulièrement les tribus indiennes.

 En 2018 les autorités ont engagé des procès contre les militaires coupables d’exactions.

 Une histoire restée confidentielle dans nos médias .

 « NUESTRA MADRES » raconte l’histoire d’un jeune anthropologue qui essaye d’identifier les victimes des massacres. Tout en effectuant des recherches pour une vieille indienne, il tente de retrouver les traces de son père guérilléro.

 Sa mère le dissuade de rechercher la dépouille mais Ernesto, le héros de cette histoire n’a cure des conseils maternels.

Il plonge dans la réalité pour découvrir une vérité que sa mère lui a toujours dissimulé .

Les rapports mère fils dans un pays de merde où la boisson et le sexe sont les seuls dérivatifs d’une population pauvre dirigée par des politiciens corrompus nous interpellent.

César DIAZ a collaboré avec une équipe solide dont la remarquable directrice photo ,Virginie Surdej qui fait une fois de plus œuvre de créativité. César Diaz affirme d’ailleurs qu’il ne pourra jamais se passer des apports artistiques et techniques de cette directrice de la photographie.

        Un film à voir ABSOLUMENT.

                                                                    Robert Lombaerts

                                          

César DIAZ

César Diaz Virginie Surdej

Un mère Indienne

Mère et fils

Mère et fils