"SAMA RAK" de Lionel CROES

«  SAMA   RAK « 

  de Lionel Croës

Un film inattendu d’un petit gars de Stambruges (près de Tournai)

Lionel Croës est parti à 19 ans au Sénégal pour vivre dans  le

village de Touba Dialo parmi la famille de pêcheurs de Daouda

Ciss, et ainsi s’intégrer dans la vie sénégalaise.

Anthropologue, il a suivi les cours de l’Université de Dakar.

Ce premier long-métrage montre toute la générosité, l’empathie,

la tendresse qu’il éprouve pour sa famille africaine et pour le

Sénégal.

 

 Il aborde dans un scénario alambiqué le rapport des talibés 

 enfants esclaves) au service de faux marabouts.

 Ces religieux de pacotille sont des larrons qui profitent de

 l’ignorance des villageois pour «éduquer » leurs enfants dans la

 « loi coranique « et « leur fournir un métier. »

 Il n’en n’est rien et les  enfants doivent mendier non pas de la

nourriture ( la tradition) mais de l’argent qu’ils doivent rapporter

 à leur maître qui les maltraitent.

 Le réalisateur joue son propre rôle avec plus ou moins de bonheur

 accompagné ,côté toubabs, par des personnages qui

 manquent de métier .

Par contre les enfants sénégalais s’imposent à l’écran ;

ce qui n’est pas le cas d’un grand acteur de théâtre , le

marabout, qui semble oublier que sur jouer au cinéma déforce

la crédibilité.

 Cette œuvre aux contenus courageux a bénéficié de l’aide

  d’ACTION SENEGAL et de nombreuses ONG , du Fonds Lemay

 et de crowdfunding.

 La récolte de fonds a permis la réalisation du film avec de faibles

 moyens humains et techniques ; ce qui explique certaines scories

 sur le plan cinématographique.

 Le budget de 80.000 euros est celui d’un documentaire de 52’ !!!

 

 Ce film courageux et engagé est destiné avant tout aux circuits

 africains ; notamment dans les villages où seuls des moyens

 mobiles peuvent sensibiliser la population à être informé et résister

 aux escrocs.

 «  SAMA RAK «  devrait aussi trouver une audience dans les

 associations qui se battent pour les droits humains et  obtenir

 une diffusion télévisuelle sur une chaîne publique comme la DEUX

  ou la TROIS de la RTBF. 

  Une réalité à découvrir de toute façon .

                                                                            Robert Lombaerts